AfriqueLes Royaumes et Empires africainsNamibie

Le génocide des Herero et des Namaqua par l’Empire Allemand

Le génocide Herero et Namaqua (ou Nama) était le meurtre et la persécution par l’Empire allemand du peuple Herero et Nama de Namibie, alors connu sous le nom d’Allemagne du sud-ouest de l’Afrique. Entre 65 000 et 100 000 Herero et 10 000 Nama ont été tués.

Suite à une rébellion en janvier 1904 par le peuple Herero contre la brutale domination coloniale allemande, le général Lothar von Trotha a ordonné que tous les hommes Herero soient exécutés et que les femmes et les enfants soient conduits dans le désert et laissés pour mourir lentement.

Les forces allemandes ont empoisonné certaines de leurs victimes et détruit les quelques puits du désert. Une rébellion du peuple Namaqua s’ensuit en octobre 1904 et entraîne également une extermination massive commise par l’armée allemande.

 

Camps de concentration en Afrique du Sud-Ouest allemande

Les 15 000 Herero et Namaqua (principalement des femmes et des enfants et très peu d’hommes) qui ont survécu, ont été rassemblés par les Allemands et conduits dans des camps de concentration. L’un d’eux était le camp de concentration de Shark Island. Les prisonniers ont été contraints aux travaux forcés comme esclaves pour le compte des  entreprises allemandes. On leur a donné du riz pour leurs efforts, mais rien de plus. Beaucoup sont décédés des suites d’une mauvaise alimentation et d’un travail extrêmement exhaustif.

En 1918, les autorités britanniques ont annoncé que 74% des Herero et Namaqua sont morts dans les camps de concentration. La plupart des morts étaient des femmes et des enfants.

L’ordre de génocide des Herero et Namaqua a été donné par le général Adrian Dietrich Lothar von Trotha.  Il avait ordonné:«La nation des Herero devrait immédiatement quitter le pays, car ils ne sont plus considérés comme des citoyens allemands. Quiconque n’obéit pas et se trouve dans le pays, avec ou sans arme , sera exécuté immédiatement. Je ne vais faire miséricorde à personne. Ce sont mes ordres et ils doivent être suivies immédiatement… »

Le génocide Herero a retenu l’attention des historiens qui étudient les questions complexes de continuité entre le génocide Herero et l’Holocauste. Certaines personnes prétendent que le génocide d’Herero a créé un précédent dans l’Allemagne impériale qui serait plus tard suivi par la création par l’Allemagne nazie de camps de la mort.

Selon Benjamin Madley, l’expérience allemande dans le sud-ouest de l’Afrique a été un précurseur crucial du colonialisme nazi et du génocide. Il soutient que les relations personnelles, la littérature et les débats publics ont servi de canaux pour communiquer les idées et les méthodes colonialistes et génocidaires de la colonie à l’Allemagne. Tony Barta, associé de recherche honoraire à l’Université de La Trobe, fait valoir que le génocide d’Herero a été une source d’inspiration pour Hitler dans sa guerre contre les Juifs, les Slaves, les Tsiganes et d’autres qu’il a qualifiés de “non-Aryens”.

 

Articles Similaires

Close