Diaspora AfricaineMondeportraits

Medgar Evers, martyr de la cause noir aux Etats Unis

L’activiste Medgar Evers est devenu un martyr de la cause du mouvement des droits civiques lorsque son assassinat a attiré l’attention national aux Etats Unis.

Evers a servi dans l’armée américaine en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, lui et son frère aîné, Charles Evers, seront tous deux diplômés de l’Alcorn Agricultural and Mechanical College (maintenant Alcorn State University, Lorman, Mississippi) en 1950.

Ils se sont installés à Philadelphie (dans le Mississipi), et se sont engagés dans diverses activités commerciales— Medgar était un vendeur d’assurances, et Charles exploitait un restaurant, une station-service et d’autres entreprises, tout en commençant à organiser des filiales locales de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP). Ils ont travaillé tranquillement au début, construisant lentement une base de soutien ; en 1954, Medgar a déménagé à Jackson pour devenir le premier secrétaire de terrain de la NAACP au Mississippi.

Il a voyagé dans tout l’État pour recruter des membres et organiser des campagnes d’inscription des électeurs et des boycotts économiques. Au début des années 1960, le rythme accru des activités des droits civiques dans le Sud a créé des tensions élevées et constantes, et dans le Mississippi, les conditions étaient souvent au point de rupture. Le 12 juin 1963, quelques heures après que le Président John F. Kennedy ait fait un discourse télévisé  à la nation sur le sujet des droits civils, Medgar Evers a été abattu dans une embuscade devant sa maison.

Le meurtre a fait d’Evers, jusque-là une figure travailleuse et efficace mais relativement obscure en dehors du Mississippi, une figure connue à l’échelle nationale. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires au cimetière national d’Arlington et a reçu la médaille Spingarn 1963 de la NAACP.

Charles Evers a immédiatement demandé et obtenu la nomination par la NAACP au poste de son frère dans le Mississippi, et par la suite, il est devenu une figure politique majeure de l’État. La veuve d’Evers, Myrlie Evers-Williams, a été la première femme à diriger la NAACP (1995-98). Byron de La Beckwith, un ségrégationniste blanc, a été inculpé du meurtre. Il a été libéré en 1964 après que deux procès aient été suspendus, mais il a été reconnu coupable lors d’un troisième procès tenu en 1994. Beckwith a été condamné à une peine d’emprisonnement à perpétuité et en 2001, il est décédé en prison.

Articles Similaires

Close