AfriqueÉgypteportraits

Imhotep, le premier grand savant d’Egypte et du monde

Imhotep, du grec Imouthes, (né au 27e siècle avant notre ère à Memphis en Égypte) était un vizir, sage, architecte, astrologue et ministre en chef de Djoser , le deuxième roi de la troisième dynastie d’Égypte. Imhotep  fut plus tard adoré comme le dieu de la médecine en Égypte et en Grèce, où il a été identifié avec le dieu grec de la médecine, Asclépios.

Il est considéré comme l’architecte de la pyramide à degrés construite dans la nécropole de Ṣaqqārah dans la ville de Memphis. Le plus ancien monument de pierre de taille connu dans le monde, la pyramide se compose de six marches et atteint une hauteur de 200 pieds (61 mètres).

La réputation d’Imhotep à la cour de Djoser est confirmée par une inscription portant son nom sur une statue de Djoser trouvée sur le site de la pyramide de Ṣaqqārah. L’inscription énumère une variété de titres, y compris le titre de chef des sculpteurs et de chef des voyants. Bien qu’aucun récit contemporain n’ait été trouvé faisant référence à Imhotep en tant que médecin en exercice, des documents anciens illustrant la société égyptienne et la médecine pendant l’Ancien Empire (vers 2575– vers 2130 avant notre ère) montrent que le magicien en chef de la cour du pharaon servait aussi fréquemment de  médecin en chef de la nation. La réputation d’Imhotep en tant que génie régnant de l’époque, sa position à la cour, sa formation de scribe et sa notoriété en tant que demi-dieu médical  sont de fortes indications qu’il a dû être un médecin aux compétences considérables.

Ce n’est qu’à la conquête perse de l’Égypte en 525 avant notre ère qu’Imhotep fut élevé au rang de divinité à part entière, remplaçant Nefertem dans la grande triade de Memphis, partagée avec ses parents mythologiques Ptah, le créateur de l’univers, et Sekhmet, la déesse de la guerre et de la peste. Le culte d’Imhotep atteignit son apogée à l’époque gréco-romaine, lorsque ses temples à Memphis et sur l’île de Philae sur le Nil étaient souvent bondés de malades qui y priaient et y dormaient avec la conviction que le dieu allait révéler remèdes à eux dans leurs rêves.

Seul mortel égyptien en plus du sage et du ministre Amenhotep de la 18e dynastie à atteindre l’honneur de la déification totale, Imhotep est toujours tenu en estime par les médecins qui, comme l’éminent praticien britannique du XIXe siècle, Sir William Osler, qui le  considèrait comme le premier médecin de l’humanité.

Un certain nombre d’écrits didactiques sur la morale et la religion, ainsi que de la poésie, des observations scientifiques et des traités d’architecture sont également attribués à Imhotep mais n’ont pas survécu; ils sont référencés dans les travaux des écrivains ultérieurs.

Les innovations attribuées au Pharaon Djoser ont en fait été initiées par Imhotep suite à sa vision de construire un monument colossal entièrement en pierre. Il a pu imaginer un exploit jamais tenté auparavant, peut-être même jamais conçu, et en faire une réalité; ce faisant, il a changé le monde.

Les grands temples et bâtiments administratifs, les palais et les tombes, les monuments majestueux des pyramides et la statuaire imposante qui sont venus définir le paysage égyptien, ont commencé avec la vision d’Imhotep de la pyramide à degrés de Saqqarah. Une fois qu’un monument construit en pierre avait été accompli, il pouvait être tenté encore et encore avec une plus grande attention aux détails et l’amélioration de la technologie pour créer les «vraies pyramides» de Gizeh. De plus, les visiteurs en Égypte qui ont vu ces immenses créations en ont rapporté des connaissances dans leurs propres pays, comme la Grèce, qui a bénéficié de l’immense savoir des égyptiens.

 

 

Articles Similaires

Close