AfriqueMozambiqueportraits

Josina Muthemba Machel, la combattante de la liberté

Josina Muthemba Machel est née le 10 août 1945 à Vilanculos, Inhambane au  Mozambique. On se souvient d’elle comme d’une combattante révolutionnaire dans la lutte pour la libération du Mozambique contre le Portugal.
Très tôt dans l’enfance de Machel, elle a pu identifier les préjugés contre les Mozambicains.  À l’âge de 13 ans, Machel a rejoint NESAM qui était le groupe des étudiants du secondaire du Mozambique. Le but du NESAM était d’encourager un sentiment positif d’identité culturelle et d’éducation politique chez les étudiants mozambicains. Les colonisateurs portugais effaçaient l’histoire indigène et plusieurs groupes ont été courageusement créés pour lutter contre cela. La police portugaise surveillait ces groupes de très près.
Plus tard, Machel a refusé une bourse d’une école suisse afin de rester dans son pays et participer à la lutte pour la libération du Mozambique. Elle a rejoint le FRELIMO (Front de libération du Mozambique) basé en Tanzanie. Elle a été emprisonnée pendant 5 mois lors de sa première tentative de franchissement de la frontière. Mais elle a courageusement tenté de traverser une seconde fois avec plusieurs étudiants et a réussi.
C’est là qu’elle a suivi une formation militaire pendant 3 mois avant de devenir chef de la section des femmes du Département des relations internationales du FRELIMO à l’âge de 24 ans. Machel avait parcouru des kilomètres pour parler à différents groupes de femmes concernant la culture autochtone, les droits des femmes , l’égalité, la participation des femmes à la vie politique, économique et sociale. Elle a également développé des centres d’éducation et de garde d’enfants pour aider les jeunes. Beaucoup d’entre elles se sont retrouvées sans famille après le début de la guerre d’indépendance du Mozambique qui a débuté en 1964. Machel  a également souvent parlé avec des femmes de l’importance d’envoyer les filles à l’école et de soutenir leur éducation.
Machel est décédé le 7 avril 1971 d’un cancer du foie. Avant d’avoir la chance de voir le Mozambique obtenir enfin son indépendance du Portugal en 1975. Le premier anniversaire après sa mort, le 7 avril a été déclaré Journée nationale de la femme pour honorer les sacrifices qu’elle avait consentis pour l’indépendance du Mozambique. Il est important d’honorer ceux et celles qui se sont sacrifiés pour nous et ont ouvert la voie à notre avenir.

Articles Similaires

Close