AfriqueÉthiopieportraits

Abebe Bikila, premier médaillé olympique sub-saharienne

Abebe Bikila  était un coureur de marathon éthiopien qui était un champion de marathon olympique consécutif. Il a remporté la première médaille d’or aux Jeux olympiques d’été de 1960 à Rome en courant pieds nus et la deuxième médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964. Il est le premier médaillé d’or olympique d’Afrique subsaharienne. À Tokyo en 1964, Abebe est devenu le premier athlète à défendre avec succès un titre de marathon olympique. Il était membre de la Garde impériale éthiopienne, une division d’infanterie d’élite qui protégeait l’empereur d’Éthiopie. Enrôlé comme soldat avant sa carrière sportive, il a atteint le rang de shambel (capitaine). En Éthiopie, Abebe est officiellement connu sous le nom de Shambel Abebe Bikila.

Il a été un pionnier de la course sur longue distance. Mamo Wolde, Juma Ikangaa, Tegla Loroupe, Paul Tergat et Haile Gebrselassie – tous récipiendaires du prix Abebe Bikila des coureurs sur route de New York – sont quelques-uns des athlètes qui ont suivi ses traces pour établir l’Afrique de l’Est comme une force à long terme -distance en cours d’exécution. Abebe a participé à un total de seize marathons, en remportant douze et terminant cinquième au Marathon de Boston 1963. En juillet 1967, il a subi la première de plusieurs blessures aux jambes liées au sport qui l’ont empêché de terminer ses deux derniers marathons.

Le 22 mars 1969, Abebe est paralysé à la suite d’un accident de voiture. Bien qu’il ait retrouvé une certaine mobilité dans le haut du corps, il n’a plus jamais marché. Alors qu’il recevait des soins médicaux en Angleterre, Abebe a participé au tir à l’arc et au tennis de table aux Jeux de 1970 à Stoke Mandeville à Londres. Ces Jeux ont été l’un des premiers prédécesseurs des Jeux paralympiques. Il a participé aux deux sports lors d’une compétition pour handicapés en 1971 en Norvège et a remporté son épreuve de cross-country en traîneau.

Abebe est décédé à 41 ans le 25 octobre 1973 d’une hémorragie cérébrale liée à son accident quatre ans plus tôt. Il a reçu des funérailles d’État et l’empereur Hailé Sélassié a déclaré un jour de deuil national. De nombreuses écoles, lieux et événements, dont le stade Abebe Bikila à Addis-Abeba, portent son nom. Abebe fait l’objet de biographies et de films documentant sa carrière sportive, et il est souvent présenté dans des publications sur le marathon et les Jeux olympiques.

Articles Similaires

Close