Diaspora AfricaineL'esclavageLes Révolutionsportraits

Nat Turner, le héros de la révolte des esclaves de 1831 aux Etats Unis

Nathaniel “Nat” Turner est né le 2 octobre 1800 dans le comté de Southampton, en Virginie, fils d’esclaves appartenant à Benjamin Turner, un agriculteur prospère. Apprenant à lire par le biais du fils de son propriétaire, Turner étudia le christianisme qu’il interpréta comme une condamnation de l’esclavage. Turner a également commencé à croire que Dieu l’avait choisi pour libérer son peuple de l’esclavage. Il fut bientôt connu de ses compagnons esclaves comme «le prophète».

Turner a été vendu à Joseph Travis en 1830. Moins d’un an après la vente, Turner a reçu ce qu’il pensait être un signe de Dieu lorsqu’il a été témoin de l’éclipse du soleil. Après avoir partagé cette expérience avec quelques amis proches, ils ont commencé à planifier une insurrection. Alors qu’il planifiait toujours le soulèvement, Turner vit que la couleur du soleil avait viré au vert bleuâtre, ce qui, à son avis, était le dernier signe pour initier le soulèvement. Avec cette confiance, Turner et sept autres esclaves ont avancé avec leurs plans. Ils ont d’abord assassiné toute la famille Travis et finalement cinquante Blancs dans le vain effort  d’inciter à un soulèvement général des esclaves. Malheuresement, seulement 75 esclaves et noirs libres ont rejoint la rébellion.

Ils ont rapidement été poursuivis par plus de 3 000 membres de la milice nationale. Turner et ses partisans ont été confrontés aux miliciens blancs armés. L’un des partisans de Turner a été tué et les autres ont été capturés. La rébellion n’a duré que 48 heures. Toutefois, Turner a réussi à s’échapper et  se cacher des  autorités de Virginie pendant deux mois; mais a finalement il été capturé et jugé pour insurrection et meurtre. Il fut exécuté six jours après son procès, le 5 novembre 1831. En représailles de la rébellion avortée, près de deux cents esclaves innocents furent tués.

La rébellion de Nat Turner témoigne du courage et de la résilience de l’esprit africain. Son désir de liberté reflète les aspirations de héros tels que Martin Luther King Jr, Malcolm X et de nombreux autres hommes et femmes de descendance africaine qui se sont opposés à la tyrannie européenne et américaine.

Bien que Nat Turner n’ait pas mis fin à l’esclavage comme il l’aurait espéré, il a néanmoins profondément secoué l’institution. Les défenseurs de l’esclavage ont commencé à réclamer de plus grandes restrictions sur les Noirs et les esclaves libres dans le Sud et ont demandé de plus en plus aux Blancs du Nord de cesser de s’ingérer dans cette institution servile. Les abolitionnistes du Nord, toutefois, ont envisagé le soulèvement différemment et ont intensifié leurs efforts pour mettre fin à l’esclavage dans tout le pays.

Articles Similaires

Close