AfriqueLes Royaumes et Empires africainsportraitsTanzanie

MIRAMBO, le Napoléon africain

Mytela Kasanda, ou Mirambo, était un chef de guerre de Nyamwezi qui avait pris le contrôle d’une grande partie de l’Afrique de l’est. Né dans la famille royale de la petite chefferie d’Uyowa, il est probablement devenu chef après la mort de son père vers 1860. Il est devenu un puissant commerçant dans la région des Grands Lacs, dans l’actuelle Tanzanie. Grâce au commerce avec les Européens, Mirambo a eu accès à des armes qui étaient essentielles à l’établissement de sa suprématie militaire dans la région. Avec l’aide d’une armée composée en majorité d’adolescents, Mirambo prend le contrôle du royaume d’Urambo, ainsi que des tributs de familles nobles. En unifiant plusieurs tribus nyamwezi, Mirambo a pris le contrôle des principales routes commerciales swahili-arabes, faisant du royaume de Nyamwezi un acteur économique et militaire régional majeur.

Marchand d’ivoire et d’esclaves principalement, Mirambo est devenu le pouvoir régional dominant vers 1870. En 1875, il signa un traité avec le sultan de Zanzibar, renforçant la stabilité politique de Nyamwezi. Mirambo a continué d’élargir le royaume d’Urambo entre 1876 et 1880, finissant par contrôler les routes commerciales au nord de Buganda (en Ouganda) et aussi loin à l’ouest jusqu’au lac Tanganyika.

Au fur et à mesure que la participation européenne dans la sphère politique est-africaine s’est développée, Mirambo est entré en conflit avec les alliés arabes de Sir Henry Morton Stanley au sujet des routes commerciales. Impressionné par le succès militaire de son ennemi, Stanley a qualifié Mirambo de «Bonaparte africain». Mirambo partageait une grande partie du territoire de l’Afrique de l’Est avec Kabaka Mutesa, souverain du royaume des Buganda. Les deux commerçants-rois ont maintenu une paix difficile tout en luttant pour le contrôle de la région.

Malgré ses prouesses militaires et l’important royaume qu’il a établi, Urambo  s’est effondré quelques années après la mort de Mirambo en 1884.

Articles Similaires

Close