AfriqueDiaspora AfricaineL'esclavage

De quelle partie de l’Afrique provenaient la plupart des esclaves?

Bien que les chiffres exacts ne soient jamais connus, la traite transatlantique des esclaves aurait forcé le déplacement de quelque 12,5 millions d’Africains entre les 17e et 19e siècles; environ 10,6 millions ont survécu au tristement célèbre passage de l’Atlantique. Bien que les descendants de ces Africains réduits en esclavage constituent maintenant des segments considérables de la population des États-Unis, du Brésil et de nombreuses îles des Caraïbes, il est difficile,  de trouver des traces écrites des origines de leurs ancêtres. Grâce à des recherches approfondies, les chercheurs ont toutefois été en mesure de formuler des hypothèses éclairées sur l’origine de la plupart des esclaves amenés dans le Nouveau Monde.

Les esclaves amenés aux États-Unis représentaient environ 3,6% du nombre total d’Africains transportés dans le Nouveau Monde, soit environ 388 000 personnes, soit beaucoup moins que le nombre total transporté dans les colonies des Caraïbes (dont plus de 1,2 million à destination de la Jamaïque et plus de 4,8 millions au  Brésil ). Près de la moitié des Africains arrivés aux États-Unis provenaient de deux régions: la Sénégambie, la région comprenant les fleuves Sénégal et Gambie et la terre qui les sépare (comprenant aujourd’hui   le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau et le Mali); et de la partie occidentale de l’Afrique centrale (comprenant  l’actuel Angola, le Congo, la République démocratique du Congo, le Cameroun et le Gabon). Toutefois, il faut retenir que le fleuve  Gambie était une voie navigable essentielle pour le commerce des esclaves. En effet,  environ un esclave d’Afrique de l’Ouest sur six venait des régions autour de ce fleuve.

Outre les près de 50% du nombre total d’Africains esclaves aux États-Unis originaires de ces deux régions, un nombre considérable d’esclaves est originaire de la soi-disant Côte d’Or ou «Côte des Esclaves» (Ghana , Côte d’ivoire et les régions voisines ).  D’autres sont originaires de la baie du Biafra (comprenant une partie des côtes nigérianes et du Cameroun ). Cette région était aussi une plaque tournante d’importantes opérations de traite d’esclaves.

Articles Similaires

Close