Diaspora AfricaineMondeportraits

10 choses que vous ignorez peut-être sur Martin Luther King Jr.

1. Le nom de naissance de King était Michael, pas Martin.

Le chef de fil des droits civiques est né le 15 janvier 1929 sous le nom de  Michael King. En 1934, cependant, son père, pasteur à l’Eglise baptiste Ebenezer d’Atlanta, se rendit en Allemagne et s’inspira du chef de la Réforme protestante Martin Luther. En conséquence, King Sr. a changé son nom ainsi que celui de son fils de 5 ans.

2. King entra au collège à l’âge de 15 ans.

King était un élève tellement doué qu’il a sauté les neuvième et douzième années avant de s’inscrire en 1944 au Morehouse College, université dans laquelle ont étudié  son père et son grand-père maternel. Bien qu’il fût le fils, petit-fils et arrière-petit-fils de ministres baptistes, King n’entendait pas suivre la vocation familiale jusqu’à ce que le président de Morehouse, Benjamin E. Mays, un  théologien réputé, le convaince du contraire. King a été ordonné avant d’être diplômé en sociologie.

3. King a reçu son doctorat en théologie systématique.

Diplômé en théologie du Crozer Theological Seminary, en Pennsylvanie, King a étudié à l’université de Boston, où il a obtenu son doctorat en 1955. Le titre de sa thèse était «Une comparaison des conceptions de Dieu dans la pensée de Paul Tillich et de Henry Nelson Wieman».

4. Le discours de King «I have a Dream» n’était pas son premier discours au Lincoln Memorial.

Six ans avant son discours emblématique à la marche de Washington, King figurait parmi les défenseurs des droits civils qui s’exprimaient à l’ombre du grand émancipateur lors du pèlerinage de prière pour la liberté du 17 mai 1957. Devant une foule estimée entre 15 000 et 30 000 personnes, King a prononcé son premier discours national sur le droit de vote. Son discours, dans lequel il a exhorté les États-Unis à accorder le droit de vote aux noirs, a suscité de bonnes critiques et l’a placé à la pointe du leadership dans le domaine des droits civils.

5. King a été emprisonné près de 30 fois.

Selon le King Center, Martin Luther King aurait été emprisonné 29 fois. Il a été arrêté pour des actes de désobéissance civile et des accusations forgées de toutes pièces.

6. King échappa de peu à une tentative d’assassinat une décennie avant sa mort.

Le 20 septembre 1958, King était à Harlem en train de signer des exemplaires de son nouveau livre intitulé «Stride Toward Freedom» dans le grand magasin de Blumstein. Izola Ware Curry, une afro-américaine lui a demandé s’il était Martin Luther King Jr. Après avoir dit oui, Curry a répondu: «Je te cherche depuis cinq ans» et elle lui a plongé un ouvre-lettre de sept pouces dans la poitrine. La pointe de la lame s’immobilisa le long de son aorte et King subit des heures de délicates interventions chirurgicales d’urgence. Les chirurgiens ont ensuite déclaré à King que le seul éternuement aurait pu percer l’aorte et le tuer. Depuis son lit d’hôpital où il était en convalescence pendant des semaines, King a publié une déclaration affirmant ses principes non-violents et affirmant qu’il ne ressentait aucune haine envers son agresseur souffrant de maladie mentale.

7. Le dernier discours public de King a prédit sa mort.

King était venu à Memphis en avril 1968 pour soutenir la grève des éboueurs de la ville. Dans un discours prononcé la veille de son assassinat, il a déclaré devant un public à la Mason Temple Church:
“j’ai vu la Terre promise. Je ne serais peut être pas avec vous. Mais je veux que vous sachiez ce soir que nous, en tant que peuple, allons nous rendre à la Terre promise. Et je suis heureux ce soir. Je ne m’inquiète de rien. Je ne crains aucun homme. Mes yeux ont vu la gloire de la venue du Seigneur.”

8. Les membres de la famille King ne pensaient pas que James Earl Ray avait agi seul.

Ray, un criminel de carrière, a plaidé coupable de l’assassinat de King, puis s’est rétracté. Le fils de King, Dexter, a rencontré Ray en 1997 et a plaidé en faveur de la réouverture du dossier. La veuve de King, Coretta, pensait que la mafia et les agences gouvernementales locales, étatiques et fédérales étaient profondément impliquées dans le meurtre. Elle a loué le résultat d’un procès civil tenu en 1999, au cours duquel un jury de Memphis avait décidé que l’assassinat était le résultat d’un complot et que Ray avait été utilisé pour endosser la responsabilité de leurs  actes. Une enquête du ministère de la Justice des États-Unis publiée en 2000 n’a révélé aucune preuve de complot.

9. La mère de King a également été tuée par  balle.

Le 30 juin 1974, alors qu’Alberta Williams King, âgé de 69 ans, jouait de l’orgue lors d’une cérémonie dominicale à l’église baptiste de Ebenezer, Marcus Wayne Chenault Jr. se leva du banc d’avant, dégaina deux pistolets et commença à tirer. Une des balles a frappé et tué Alberta King, qui est morte à quelques pas de l’endroit où son fils avait prêché la non-violence. Le tireur dérangé a déclaré que les chrétiens étaient ses ennemis et qu’il avait reçu l’instruction divine de tuer le père de King, qui était dans la congrégation, mais qu’il avait plutôt tué la mère de King parce qu’elle était plus proche. La fusillade a également laissé un diacre de l’église mort. Chenault a été condamné à la peine capitale, qui a ensuite été transformée en peine de prison à perpétuité, en partie en raison de l’opposition de la famille King à la peine capitale.

10. martin Luther King et George Washington sont  les seuls  Américains à avoir  leur date anniversaire comme jour férié.

En 1983, le président Ronald Reagan a signé un projet de loi créant un jour férié fédéral en l’honneur de Martin Luther King. La fête, commémorée pour la première fois en 1986, est célébrée le troisième lundi du mois de  Janvier.

Articles Similaires

Close